Infos Pratiques

Avant de faire opérer son animal
22/09/2014

Avant de faire opérer son animal

Avant de faire opérer son animal Comment ça se passe ? Vous avez pris rendez-vous pour un matin, votre animal va être reçu par une assistante qui va le prendre en charge et recevoir vos consignes, vérifier que tout ce que nous avons convenu de faire est bien noté, et aller installer votre animal dans un box. Ensuite, selon l'organisation prévue pour la matinée de chirurgie , votre animal va être réexaminé par le vétérinaire, qui peut décider à ce moment de faire tout examen complémentaire qu'il jugera nécessaire à la sécurité de l'animal, voire différer l'intervention . Sauf réserve ci-dessus, l'animal est opéré. Suit une période de réveil pendant laquelle l'animal est sous surveillance , soit en couveuse, soit dans la salle de chirurgie, puis dans son box. Il ne vous est rendu que correctement réveillé , à un moment où le vétérinaire juge qu'il ne court plus de risque.  Incidents et risques Il peut arriver que nous ayons une surprise au moment de l'intervention : par exemple qu'il y ait une erreur sur le sexe de l'animal, ou qu'il ait une malformation, ou une affection qu'on ne peut seulement découvrir qu'à la faveur de l'intervention prévue. En ce cas il est indispensable que nous puissions vous joindre : nous ne pouvons accepter d'hospitaliser des animaux sans avoir cette possibilité, où alors, nous devons considérer que nous sommes libres de prendre la décision qui nous paraît la plus favorable à l'animal. Une anesthésie et une intervention chirurgicale ne sont jamais des actes anodins, il y a toujours un risque, quelques soient les précautions prises, c'est pourquoi nous demandons instamment que soient respectées les consignes suivantes : Il faut nous signaler toute baisse de forme, tout incident qui a pu se produire depuis notre dernier examen de l'animal, surtout dans les jours qui précèdent l'intervention. De même pendant cette période il ne faut faire aucun traitement sans l'accord du vétérinaire , en particulier aucun traitement antiparasitaire (vers ou puces et tiques) et nous signaler s'il a pris un médicament quel qu'il soit. Nous devons savoir aussi s'il n'est pas correctement vacciné. L'animal doit être à jeun depuis au moins 12 heures, d'avantage pour certaines interventions, un vomissement en cours de narcose peut être fatal. Cela veut dire qu' il peut manger la veille au soir pas trop tard (vers 18h), et ne doit plus rien avaler sauf un peu d'eau jusqu'au moment de l'opération : attention à l'assiette du chat du voisin ou au gâteau du petit-fils ! Et naturellement il ne sort pas sans laisse et surveillance étroite ; Enfin, ne cherchez pas à reprendre trop tôt votre compagnon, si nous désirons le garder, c'est pour assurer sa sécurité : êtes-vous sûrs que vous saurez voir que le réveil n'est pas normal ?Que ferez-vous s'il fait une syncope ou une fausse déglutition ? D'autre part, le plus souvent, il se réveille beaucoup plus calmement enfermé dans un box où il n'a rien d'autre à faire que de se tenir tranquille, (comme nous dans notre lit d'hôpital) qu'à la maison où il lutte désespérément pour reprendre ses activités habituelles alors qu'il en est encore bien incapable. Si vous avez trop peur qu'il s'ennuie, il est toujours possible de convenir d'un contact par téléphone pour savoir quand il lui est possible de rentrer... Après l'opération Il vient de vous être rendu, souvent beaucoup plus tôt qu'un humain qui aurait subi la même intervention. De ce fait, il faut que vous soyez très prudents avec lui au moment où il rentre à la maison : Rentrez directement, ne le laissez pas dans la voiture ; Mettez-le dans son panier habituel, à sa place, ou dans un endroit calme, à l'intérieur même si habituellement il vit dehors. S'il est trop excité, ou encore sous l'effet de sédatifs et incapable de sauter ou de descendre un escalier sans risque de tomber et de se faire mal, vous pouvez le laisser un moment dans sa boite de transport (chat), ou attaché (chien), toujours sous surveillance : ne le laissez PAS SEUL. Veillez à ce qu'il ait chaud , la sédation tend à faire baisser la température corporelle, et il faut surveiller et aider le réchauffement : touchez les pattes, le cou sous les oreilles : la peau doit être chaude. Vous pouvez mettre une bouillotte (pas brûlante, attention !) ou une couverture en enveloppant bien les pattes. Ne le laissez pas boire de grandes quantités de liquide , présentez-lui un petit peu d'eau pas trop froide (1 cuillère à soupe à une tasse, selon sa taille, toutes les 1/2 heures), n'insistez pas s'il n'en veut pas. Ne lui donnez pas à manger le soir même (il risque fort de tout vomir !). IL DOIT ETRE RÉVEILLÉ : il a certes besoin de se reposer et de dormir, ne faites pas un essai toutes les cinq minutes, mais il doit s'éveiller aussi vite que d'habitude si vous l'appelez : un animal qui ne peut se réchauffer ou qu'on ne peut sortir de son sommeil doit nous être représenté rapidement (le soir même) ; IL DOIT URINER : en général il a uriné au réveil à la clinique, mais il doit uriner encore le soir ou au plus tard le lendemain matin : s'il n'urine pas, contactez-nous dès le lendemain matin.
Avant l'hiver !
16/09/2014

Avant l'hiver !

Avant l'hiver   L'hiver arrive, nous sommes tranquilles! Observez le pelage de vos animaux et vous verrez:   Tiques et puces sont en pleine forme, et si le grand froid et la neige réduisent un peu leur activité, le temps humide et doux leur est favorable.   LES TIQUES   Particulièrement nocives pour les chiens auxquels elle peuvent transmettre la piroplasmose (ou babésiose) et la maladie de Lyme , toutes deux présentes dans notre région, elles se fixent aussi sur les chats. Ceux-ci ne sont pas sensibles à la piroplasmose, et pas ou peu à la maladie de Lyme, mais les piqûres de tiques peuvent s'infecter et s'enflammer. Les chiots et les chatons peuvent être fortement parasités et perdre ainsi de grandes quantités des sang: l'anémie résultante peut leur être fatale.   La tique adulte    Avec ses huit pattes et son corps aplati de couleur foncée, la tique ( trois espèces communes en France) ressemble à une petite araignée que l'on peut voir courir dans le pelage. Vous pouvez les voir ainsi au retour de promenade. Très vite, elle se fixe en enfonçant dans la peau son rostre épineux, d'une façon parfaitement indolore pour son hôte, et en sécrétant une sorte de colle qui lui assure une bonne tenue. Ensuite elle fait plusieurs repas en injectant des sucs digestifs et en aspirant le sang de son hôte. Elle reste ainsi quelques jours ( jusqu'à 10) puis, gorgée de sang, beaucoup plus grosse et à présent de couleur grise ou beige rosé, elle se détache et tombe sur le sol où elle va pondre plusieurs centaines d' œufs.   Le cycle de la tique   Sur le sol, les œufs donnent naissance à des larves qui ressemblent à l'adulte, mais elles ont beaucoup plus petites et n'ont que 6 pattes. Elles se nourrissent de la même façon que l'adulte, en se fixant sur un mammifère, souvent un petit rongeur, parfois sur un chien ou un chat: on les trouve alors en très grand nombre sur des régions à peau très fine, comme les oreilles. Puis elles retournent au sol et se transforment en nymphes qui se nourrissent encore de la même façon et vont dans le milieu extérieur pour une dernière transformation, en adultes. Bientôt ceux-ci sont prêts à grimper sur les hautes herbes ou les branches d'arbustes pour attendre votre chien ou votre chat ( ou votre mollet !) et s'agripper à lui.   Résistance des tiques   L'ensemble du cycle dure environ trois ans, dont quelques jours seulement à chaque stade sur un animal-hôte . C'est dire si elles sont bien adaptées à résister dans la nature, et que les intempéries ont peu d'effet sur elles. Ici, nous observons bien sûr un maximum de cas de piroplasmose au printemps ET à l'automne , mais aussi tous les ans quelques cas en plein hiver, surtout par temps pluvieux.   LES PUCES   Comme les tiques, les puces vivent la plus grande partie de leur existence sous forme d’œuf, de larve puis de puce, dans le milieu extérieur. Nos appartements douillets et bien chauffés sont un endroit idéal: moquettes, tapis, fentes de parquet, dessous de coussins sont des refuges très confortables où les formes juvéniles des puces peuvent persister plusieurs mois, voire plusieurs années.   La présence d'un hôte potentiel déclenche l'éclosion de jeunes puces qui s'installent dans sa fourrure, le piquent plusieurs fois, et sont capables de pondre des oeufs après seulement un ou deux jours. Ces oeufs tombent sur le sol et un nouveau cycle recommence.   La salive de puce est très allergisante et certains chats ou chiens ne doivent absolument pas être ne contact, même avec une seule puce, sous peine de développer une sévère dermatite par allergie ( fortes démangeaisons, perte de poils, amaigrissement). Les puces transmettent également des vers parasites de l'intestin ( ténias): en se mordillant et se léchant, les animaux avalent des puces... et les œufs de ténias qu'elles portent.   PROTECTION   Même en hiver il convient donc de protéger nos chiens et nos chats contre les parasites de la peau. Nous pouvons vous aider à moduler le choix des produits et leur protocole d'application, en fonction du mode de vie de votre compagnon, de son espèce et de sa sensibilité particulière.Et il faut aussi tenir compte des autres animaux présents dans son entourage.   Nous rappelons que les antiparasitaires sont des médicaments . Certains peuvent être contre-indiqués chez les chats ou des races de chiens particulières.  
Avant les Fêtes!
16/09/2014

Avant les Fêtes!

Avant les Fêtes   Recevrez vous pour les Fêtes?   Les préparatifs sont toujours très intéressants pour vos amis à quatre pattes et l'occasion d 'innombrables bêtises.   Nous vous suggérons quelques précautions pour que Minet et Toutou passent de bons moments avec vous... plutôt que de moins bons chez nous!   Les plantes   On vous a offert un beau poinsettia (Étoile de Noël) et vous voulez une boule de gui pour le Nouvel An? Ces plantes sont belles mais toxiques comme beaucoup d'autres plantes d'appartement. Un de nos articles leur est consacré, et vous indique les plus dangereuses.   Décorations    Vous allez faire un beau sapin pour Noël ? Et peut-être mettre de jolis paquets devant la cheminée? Et des bougies sur la table?   Chats et chiens sont très excités par ces nouveautés .   Les chats voient bouger une grosse truffe (la leur) dans les boules de verre brillant et sont prêts à jouer avec cette balle magique . Mettez plutôt des décorations non réfléchissantes et non cassables dans le bas de l'arbre.   Ils aiment, ainsi que les chiens, s'amuser avec les bolducs et les ficelles, mais il arrive assez souvent qu'ils les avalent ( occlusion intestinale, opération, hospitalisation! ). Donc laissez leur les papiers et cartons, mais retirez soigneusement les ficelles et petites décorations.     Les fils et raccords de guirlandes électriques doivent être aussi bien protégés.   Quant aux bougies, c'est simple: ne laissez jamais un animal seul dans une pièce avec une - bougie allumée.     De bons petits plats pour vos invités?   Oui, mais tout ce qui est bon pour nous, ne l'est pas forcément pour nos compagnons.   Certains aliments sont carrément toxiques     Le chocolat est interdit aux chiens (une plaquette peut en tuer un de 10kg), et pourtant ils aiment ça: rangez le en hauteur et ne leur en offrez pas.   Les oignons et l'ail sont toxiques pour les chats et, s'ils ne les consomment pas tels quels, il peut y en avoir dans des plats cuisinés.   Le raisin peut l'être aussi pour les chiens .     D'autres sont très nourrissants ou très gras.   Un truc pour savoir si vous exagérez: Mesurez ce que vous donnez: par exemple un petit cube de 2cm de côté de fromage ou de pâté pèse environ 8 grammes. Et calculez: "Mon York pèse 3kg, je lui donne 8 grammes. Je pèse 60kg donc 20 fois plus, est-ce que je mangerais une friandise de 20 fois 8 grammes = 160g ?" 160g c'est le poids d'une petite boite de conserve. Donc, probablement vous répondrez: "Une fois peut-être, mais pas cinq fois par jour tous les jours en plus de mes repas." Ce n'est pas tout à fait juste, mais ça donne une idée, non?   Un "coup de feu" à la cuisine?   Il vaut mieux quand même prendre le temps de ranger les emballages ou les déchets qui peuvent être attirants : sacs plastiques ayant contenu de la viande ou du poisson,   ficelles de rôtis, carapaces de crevettes, os et carcasses, marques métalliques des volailles, queues et arêtes de poisson, peau de poulet ou bardes, huile de fondue, etc...     Nos compagnons peuvent discrètement ingérer ce genre de choses et en payer très cher les conséquences (diarrhée, occlusion, pancréatite...)   Profiter des jours de congés pour se promener? Bonne idée! Mais s'il fait froid et qu'il y a du vent, et que votre chien vit plutôt à l'intérieur, ce n'est pas ridicule de le protéger un peu, surtout le thorax avec un manteau (ou une manche de pull over recyclée, le poignet autour du cou et deux trous pour les pattes avant, ça peut dépanner). Et le sol gelé est dur, ou salé. Les pattes ont besoin , au retour, d'être rincées à l'eau un peu tiède, bien séchées et éventuellement enduites d'une crème nourrissante. Les plus tendres (chiots, robes claires avec des coussinets roses) peuvent être préparées pour l'hiver avec des produits qui endurcissent la peau, ou des pommades protectrices.     Et tout se passera bien! Bonnes fêtes!
Les plantes d'appartement
16/09/2014

Les plantes d'appartement

Les plantes d'appartement La cohabitation de belles plantes d'appartement avec des animaux est possible mais n'est pas toujours sans incidents. Il arrive que l'on retrouve les pots cassés, toute la terre éparpillée, et la plante elle-même plus ou moins déchiquetée et mâchonnée.   Pour de simples divergences de vue sur les méthodes d'horticulture entre vous et votre animal, vous pouvez mettre en hauteur vos vases et potées fragiles, et protéger la surface de la terre des grandes plantes par de gros galets ou une plaque de carton juste fendue pour laisser passer la tige.   Mais si vous avez un jeune chien ou chat ( ou un petit enfant...) particulièrement enclin à tout mettre à la bouche, il faut être très prudent avec certaines plantes: beaucoup sont toxiques.   Pour vous aider à éviter un drame, nous vous indiquons une liste de plantes d'intérieur à mettre hors de portée:   Les plus dangereuses:   Ricin Leurs magnifiques feuilles découpées ne sont pas vénéneuses: mais la graine renferme un poison violent, mortel ( une seule graine suffit! ).   Laurier rose Toute la plante est très toxique: bois, racines feuilles et fleurs.   Jéquirity Lianes avec de belles graines noires et rouges. En principe vente interdite: trop dangereuse! Mais parfois importée sous forme de colliers (faits avec les graines)   Aracées ou plantes à latex Diffenbachia surtout,Philodendron, Monstera, Anthurium, Spathyphyllum , Caladium, Ariseama La sève blanche ou latex est toxique quand elle est ingérée, mais aussi irritante pour la peau et surtout dans les yeux. Particulièrement dangereuse pour les chats.   Ficus Pareil   Bulbes ou rhizomes Amarylis et hypeartum,Narcisses, Jonquilles,Clivias, Crinum, Sanseveria, Cyclamen Ces drôles de petites balles cachées dans la terre tuent si on les avale! Un peu moins dangereuses   Houx et gui Tout est vénéneux, surtout les graines, il faut quand même que l'animal en avale plusieurs pour se mettre en danger.   Croton et poinsettia Latex irritant pour la peau, les yeux et le tube digestif.   Dipladenia et allamanda Azalée Toutes les parties sont toxiques, en quantité peut provoquer coma et mort. Pommier d'amour Ce sont les fruits encore verts qui contiennent surtout le poison ( solanine)   Toutes ces plantes présentent un danger réel , mais : Heureusement la plupart sont amères ou de saveur brûlante, ce qui fait qu'elles ne sont que rarement consommées en quantité ( animal seul et stressé). Les vomissements et diarrhées qu'elles provoquent souvent font qu'une partie importante de poison est parfois éliminée rapidement. Les adultes ne général n'y touchent pas: ce sont les chiots qui ont tendance à avaler n'importe quoi. Les chatons un peu moins, mais ils sont plus sensibles. Les petits rongeurs sont aussi très exposés.   - Que faire ?   Les accidents sont donc assez rares, cependant il faut savoir comment réagir:   Latex sur la peau ou les yeux : Laver tout de suite abondamment :ne perdez pas de temps, c'est directement sous la douche ou le robinet , même et surtout les yeux, ou à l'éponge très mouillée si votre animal a peur de l'eau.   Graines ou plantes ingérées : Consultation rapide. En attendant: faite avaler un pansement gastrique à base d'argile (montmorillonnite ou autre) ou d'alumine ou encore mieux du charbon officinal dilué dans un peu d'eau.  Pas de lait, ni de corps gras   Seulement si vous êtes loin d'un cabinet vétérinaire et que ce sont des graines très toxiques essayez de le faire vomir avec une à deux cuillèrerées à café d'eau oxygénée à 10 volumes mélangées à une ou deux cuillerées d'eau. (Pas pour les plantes à latex, - - - qui en ce cas brûleraient une deuxième fois l’œsophage et la bouche ) Et consultation dès que possible.  
Que faire en cas d'accident?
16/09/2014

Que faire en cas d'accident?

Que faire en cas d'accident? Votre chien, votre chat vient de se faire bousculer par une voiture: que faire?   Deux cas bien différents:   Il reste sur place (sur la route):   Avant toute chose, vous devez vous protégez vous même et le site de l'accident comme pour n'importe quel accident ou obstacle sur la voie publique.     Appelez votre animal et approchez vous de façon qu'il puisse vous voir, avancez doucement la main vers lui.   S'il ne réagit pas du tout, vous pouvez le prendre prudemment par la peau du cou ou la laisse, et le tirer, bien dans l'axe de son dos, jusque sur le bord de la route où vous serez en sécurité.   S'il peut bouger la tête,et même s'il ne parait pas agressif, muselez le s'il s'agit d'un chien, ou enveloppez le dans une couverture ou un vêtement épais (chat ou petit chien) avant de le déplacer.   Ces cas là sont graves : appelez tout de suite un vétérinaire qui pourra vous recevoir en urgence .   Ensuite glissez l'animal sur un carton, ou une couverture (ou la plage arrière de la voiture) en essayant de le garder bien à plat sur le côté pour le transporter. Attachez le dans la voiture ou mettez le dans une cage de transport (toujours en le gardant étendu) même s'il parait inconscient: il peut se réveiller et s'agiter dangereusement.   Il part en courant comme un fou!   C'est bon signe! Il est moins gravement blessé que dans le cas le cas précédant...mais beaucoup plus délicat à gérer!   Règle d'or: ne criez pas, ne lui courez pas désespérément après.   Essayez de le suivre de loin, tranquillement , en l'appelant de temps en temps doucement. S'il s'arrête, arrêtez vous aussi, accroupissez vous et appelez encore gentiment, éventuellement faites demi-tour et invitez le à vous suivre " à la maison ". C'est difficile avec un animal affolé, et encore plus avec les chats: malheureusement le mieux est souvent de les laisser rentrer seuls, en les appelant depuis la maison de la façon habituelle..On peut aussi les chercher de nuit, ils ont moins peur et on peut repérer leurs yeux avec une lampe de poche. Quand vous avez pu le reprendre, laissez lui le temps de se calmer, parlez lui et rassurez le avant de tenter de le toucher , d'estimer les dégâts et d'éventuellement nous le monter. Une exception (surtout chez les chiens): ça saigne ! (ça saigne, ça veut dire il tombe des gouttes de sang, une éraflure est rouge de sang mais ne saigne plus)   Il faut agir rapidement et comprimer la plaie avant toute chose. Donc c'est à vous de la faire, parce que c'est vous qui êtes sur place. Si vous avez peur de lui faire mal, ou qu'il vous morde, muselez le ou cachez lui la tête dans une couverture et faites au plus simple: n'importe quel tissu, propre et sec, maintenu appuyé sur la plaie, suffit dans un premier temps. Enroulez le autour d'une patte , du corps.... etc et fixez le avec un ruban adhésif .   Pour les plaies aux oreilles ou à la queue, aux doigts aussi, c'est en général peu de chose, mais si vous n'agissez pas efficacement, il y aura trois heures de nettoyage à la fin: on croit que ça ne saigne plus, et ils se secouent et mettent du sang PARTOUT! Donc sautez sur la première chose qui vous tombe sous la main, T shirt, serviette éponge, et enveloppez la queue,ou la patte, ou la tête en enfermant les oreilles, et collez bien votre pansement improvisé. Et nous nous débrouillerons du paquet!  
Avant de partir avec son animal
15/09/2014

Avant de partir avec son animal

Avant de partir avec son animal  A t-il envie de partir ? Pas sûr : parfois un séjour au chenil avec des copains ou un été paisible à la maison avec les bons soins d'un voisin, si on peut, est préférable.   Les petits animaux (lapins, gerbilles etc.) peuvent s'échapper et se perdre, et sont source de discussions éventuelles à la douane, en l'absence de réglementation précise. Tous nos animaux ou presque souffrent de la chaleur (certains, surtout parmi les plus petits, peuvent en mourir), même les gros chiens craignent aussi le soleil et n'apprécient pas forcément le bateau ou les visites guidées. Donc si vous voulez les emmener, choisissez des vacances qui vont leur plaire à eux aussi, et où ils seront un plaisir pour vous et non une contrainte.   Préparez-vous ! Selon votre destination, certaines précautions sont indispensables, et à prévoir parfois plus de 6 mois à l'avance . Dans tous les cas, n'hésitez pas à nous contacter pour nous demander conseil. Quelques précautions vous permettront le plus souvent d'éviter des complications qui pourraient gâcher vos vacances.   Obligations légales   Vacances en France (hors DOM/TOM) : Il n'existe que peu d'obligations légales pour les voyages à l'intérieur de la France. L'identification par tatouage ou puce électronique des chiens de plus de 4 mois est obligatoire pour tous les chiens résidant en France, en vacances ou non. Il est également préférable de vérifier que votre animal est à jour de ses vaccins et de ses traitements antiparasitaires internes et externes. Le port d'un collier avec vos coordonnées pourrait aussi vous être très utile.   Vacances à l'étranger : Les formalités à remplir pour que votre compagnon vous accompagne varient en fonction du pays de destination. Il est toujours préférable de se renseigner à l'avance auprès de l’Ambassade ou du Consulat du pays concerné et il faudra aussi penser au retour. En effet si certains pays ne sont pas très exigeants, les formalités nécessaires pour le retour de l'animal depuis ces pays vers la France ne doivent pas être oubliées, au risque sinon de s'exposer à des complications importantes à votre retour au pays.    Dans tous les cas les chiens, chats et furets doivent être identifiés par puce électronique (ou tatouage si celui-ci a été effectué avant le 3 juillet 2011 et est bien lisible), avoir plus de 3 mois, être vaccinés contre la rage et munis d'un passeport délivré par un vétérinaire.  Pour aller dans certains pays d'Europe (Grande-Bretagne, Suède), ..., un traitement antiparasitaire contre l’échinococcose est indispensable et doit être effectué dans les 120 heures à 24 heures avant le départ puis noté dans le passeport.  Pour revenir en France après un séjour hors de l'Europe, il est nécessaire de faire pratiquer un dosage d'anticorps antirabiques, effectué sur un échantillon de sang prélevé au moins 30 jours après la vaccination et 3 mois avant l’importation. Le résultat devra être supérieur ou égal à 0.5 UI/mL. Nous conseillons donc d’effectuer ce test en France avant votre départ ! Certains pays sont encore plus exigeants (Australie, Nouvelle Zélande, ...), pas recommandés pour les vacances !    Il faut savoir que certains pays sont dispensés de titrage rabique : Andorre, Antigua et Barbuda, Argentine, Aruba, Australie, Bahreïn, Barbade, Bélarus, Bermudes, Bosnie-et-Herzégovine, Canada, Chili, Curaçao, Emirats Arabes Unis, Etats Unis d’Amérique (y compris Guam, Samoa américaines, Gibralyar, Groënland, Iles Mariannes dy Nord, Porto Rico et Iles vierges américaines), Fidji, Hong Kong, Iles de l’Ascension, Iles BES (Bonaire, Saint Eustache et Saba), Iles Caïman, Iles Falkland, Iles Féroé, Iles Vierges britanniques, Iles Wallis et Futuna, Islande, Jamaïque, Japon, Liechtenstein, Malaisie, Maurice, Mexique, Monaco, Montserrat, Norvège, Nouvelle Calédonie, Nouvelle Zélande, Polynésie Française, Russie, Saint Christophe et Nevis, Sainte Hélène, Sainte Lucie, San Martin, Saint Pierre et Miquelon, Saint Vincent et les Grenadines, Singapour, Suisse, Taiwan, Trinidad-et-Tobago, Etat de la Cité du Vatican, Vanuatu. En cas de transit par un pays non dispensés de titrage rabique, le propriétaire ou la personne autorisée doit fournie une déclaration attestant que les animaux n’ont pas été en contact avec des espèces sensibles à la rage au cours du transit et son restés confinés dans le moyen de transport ou au sein de l’aéroport international. A partir du 29 décembre 2014,  - le nombre maximal de chiens, chats et furets de compagnie importés dans l’UE peut excéder cinq (animaux de plus de 6 mois) pour des concours, expositions, manifestations sportives… si le propriétaire possède une preuve écrite . - Cas des animaux de moins de 12 semaines : l’introduction en France de chiens, chats et furets de moins de 12 semaines non vaccinés contre la rage est interdite. Les animaux introduits doivent faire l’objet d’une vaccination antirabique répondant à des exigences bien particulières. - Mouvements non commerciaux de chiens militaires ou de chiens chercheurs et sauveteurs : ces animaux peuvent être introduits en France auprès un point d’entrée autre qu’un point d’entrée des voyageurs après autorisation et sous réserve d’être soums à un contrôle de conformité. Pour se rendre dans certains pays, dès que vous avez tous les papiers en règle, il est nécessaire de les faire valider par le service « Santé et protection animales » de la DRAAF (Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt ancienne Direction départementale des services vétérinaires). Votre vétérinaire pourra vous donner les coordonnées.   Attention ! L’importation des chiens de première catégorie est interdite sur le territoire français. L’importation de chiens de deuxième catégorie est possible, à condition de respecter les conditions de circulation et de détention de ces chiens. Dans tous les cas, il est recommandé de prendre contact avec le consulat du pays de destination , les services vétérinaires français et éventuellement la compagnie aérienne ou maritime qui assurera votre transport. En effet, les compagnies de transport sont très exigeantes quant aux conditions pour voyager avec un animal de compagnie, notamment les dimensions et caractéristiques de la caisse de transport.   Nos conseils : - Avant le départ Faites un toilettage, en particulier des pattes (pas de nœuds entre les doigts !) et des oreilles (épilez l'entrée de l'oreille et tondez la face interne du pavillon).  Passez à la clinique afin de prendre tous les traitements nécessaires pour le voyage : traitements antiparasitaires (puces et tiques) à administrer deux jours avant, antivomitif ou calmant si vous savez qu'il est malade en voiture, trousse de secours avec les médicaments les plus courants.   - Pour le voyage : Si possible roulez " à la fraîche " ; en principe il vaut mieux ne rien donner à manger avant et pendant le voyage, mais certains animaux sont plus calmes s'ils ont reçu un repas léger une ou deux heures avant : c'est bon pour le moral et parfois ils sont moins nauséeux ainsi ; Prenez ce qu'il vous faut pour le transport : eau pour boire ou mouiller la tête et le cou (avec un linge ou une éponge) de votre animal s'il a trop chaud, écran pour le protéger du soleil, bac à litière, linge ou alèse de rechange et sac plastique pour récupérer le linge souillé, collier et laisse. Réglementairement les animaux doivent être attachés à l'arrière ou enfermés dans une boite de transport : ainsi vous ne risquez pas qu'ils s'échappent au moment où vous entrez ou sortez de voiture, ou si elle s'ouvre lors d'un accident, ils ne risquent pas de sauter vers le conducteur ou sous votre pédale de frein, et sont protégés contre les chocs.   - Sur place : Faites le tour des lieux pour repérer les issues possibles et fermez les. Libérez votre animal dans une pièce calme, mettez-lui son panier et son bol d'eau et laissez-le s'habituer. Quand il aura pris connaissance de son nouveau territoire (pour un chat, ça peut prendre plusieurs jours !), vous pourrez lui donner plus de liberté. Certaines régions du monde peuvent présenter un risque de santé pour votre animal et il n'y a pas forcément besoin d'aller très loin.    - Le pourtour méditerranéen  Ainsi dans le pourtour méditerranéen, les moustiques et les moucherons peuvent transmettre plusieurs maladies graves comme la leishmaniose et la dirofilariose cardiaque. En plus d'un traitement anti-tiques efficace, il faudra le protéger contre les insectes volants, nous pourrons vous conseiller le meilleur antiparasitaire avant votre départ. Vous pouvez prendre aussi d’autres précautions sur place :  Faites lui passer la nuit à l'intérieur. Le crépuscule est généralement le moment où ces insectes sortent dîner et mettez en place un traitement efficace contre les moucherons et les moustiques. En plus du traitement antiparasitaire , il existe un traitement préventif contre la dirofilariose facile à mettre en place qui se donne tous les mois, à partir d'un mois après le premier contact, et jusqu'à un mois après le dernier contact. (Exemple : vous partez à St Raphaël du 15 juin au 15 août, vous donnez un comprimé le 15 juillet, un le 15 août et un le 15 septembre). Méfiez-vous des herbes sèches qui se prennent dans les nœuds de poils, se piquent dans la peau du ventre, s'enfilent dans les oreilles et les pattes : vérifiez après chaque promenade !   - Attention à ... Sur place, en plus des conseils donnés ci-dessus, nous vous recommandons de faire attention •aux autres animaux (singes, chiens ou chats errants, rats, chauve-souris, etc., vecteurs possibles en particulier de la rage, serpents et insectes venimeux), •aux parasites (doublez la fréquence d'antiparasitaires externes et internes) et •aux végétaux parfois très agressifs.   - Les régions à températures extrêmes En régions très froides ou très chaudes, le dessous des pattes est exposé aux engelures ou brûlures. Et naturellement nos compagnons sont aussi sensibles à la " tourista ", pensez à prendre sa nourriture habituelle , si possible, et éventuellement quelques médicaments de base pour eux ! Les animaux à robe claire peuvent prendre des " coups de soleil " aux endroits où ils sont peu poilus : nez, oreilles, ventre. Tenez les à l'ombre ou protégez les parties sensibles avec une crème solaire hypoallergénique de type " écran total ". Nous pourrons vous recommander des produits adaptés pour votre animal. - Serpents : Rare, plutôt chez le chien, si ça arrive tenez le couché et portez-le immédiatement chez un vétérinaire.   Au retour, il peut être utile d'effectuer plusieurs traitements antiparasitaires de suite. En effet, en automne, les parasites sont toujours présents, il ne faut pas relâcher la pression trop rapidement !
En cas d'Adoption d'un chiot
15/09/2014

En cas d'Adoption d'un chiot

En cas d' ... Adoption d'un chiot Pour pouvoir vivre harmonieusement avec votre animal, vous devez lui inculquer quelques règles nécessaires.   La propreté Chiot sur une main Pour accélérer le processus d'apprentissage de la propreté , vous pouvez respecter certaines règles et surtout éviter certaines erreurs.   Repérer les moments favorables Les réveils ou les fins de repas déclenchent l'émission des besoins. Sortez votre chiot à ces moments afin d'avoir de bonnes chances de pouvoir le récompenser avec des caresses de l'émission des besoins à l'endroit voulu.   Ne punissez le chiot que si vous le prenez en flagrant délit. Lui mettre le nez dedans ne lui expliquera pas pourquoi vous êtes en colère; il ne verra pas le lien entre votre colère et ses saletés et vous risquez de déclencher un comportement anxieux.   N'utilisez pas la méthode du papier journal. Il aura alors deux apprentissages au lieu d'un à acquérir.   Ne ramassez pas les besoins devant lui .   Cela pourrait ressembler à une marque d'intérêt de votre part. Malgré tout, serpillière et patience sont de rigueur dans cet apprentissage...   Apprendre à rester seul :   Lorsque que vous partez :   Demandez à votre chiot de se mettre dans son panier 5-10 minutes avant. Ne le caressez pas. Ne lui parlez pas. Partez sans vous occuper de lui. Ces attitudes donnent au chiot le sentiment que le départ est un événement normal et non inquiétant.    Lorsque vous revenez :   Lui dire bonjour brièvement mais sans agitation excessive. s'il a fait des bêtises, ne pas le punir et éviter de ramasser devant lui.   Les ordres simples :   Employer des ordres simples et toujours les mêmes ; Plus le chien est jeune, plus l'éducation doit être un jeu et moins les séances doivent durer (5 minutes à la fois à l''ge de 3 mois) ;   Pour le rappel : Accroupissez vous et appelez doucement votre animal en vous tapant sur la cuisse. Vous serez alors attirant pour le chiot qui viendra et sera heureux d'être récompensé par de vigoureuses caresses.   La marche en laisse :   Au début : Laisser votre chiot s'habituer un peu tout seul au collier et à la laisse . La laisse doit être courte (proscrire les laisses à enrouleur). Quand vous attrapez la laisse, ne tirez pas fort . Donnez plutôt de petites secousses pour qu'il prenne la direction voulue. La laisse doit rester détendue au maximum, mais quand le chien se met à tirer, ramenez le fermement à votre pied en accompagnant votre geste toujours du même ordre " place " ou " au pied ".  
CESSION D'UN CHIEN OU D'UN CHAT
01/10/2012

CESSION D'UN CHIEN OU D'UN CHAT

Cession d'un chien ou d'un chat Il arrive fréquemment que des propriétaires d’une chienne ou d’une chatte se retrouvent à trouver de nouvelles familles à de petits chiots ou chatons ! Attention, il faut respecter certaines conditions… Les animaux doivent être âgés de plus de 8 semaines s’ils sont vendus (et non donnés) et identifiés par puce électronique ou tatouage. Si la vaccination n’est pas obligatoire, elle est recommandée. Cela rassure les acheteurs sur l’état de santé des petits. À savoir : depuis le 3 juillet 2011, le tatouage n’est plus reconnu comme moyen d’identification pour voyager avec son animal au sein de l’Union Européenne. La puce électronique est donc fortement recommandée. La personne qui cède ou vend un chien doit aussi fournir un certificat vétérinaire sur lequel seront notées les informations suivantes : -    l’identité  du cédant -    le document justifiant de l’identification de l’animal -    le numéro du passeport s’il a déjà été établi -    le certificat vétérinaire de stérilisation si l’animal est stérilisé -    les vaccinations déjà réalisées -    pour les chiens de race, le document délivré par une fédération nationale agréée -    la date et le résultat d’une éventuelle évaluation comportementale Pour les chats, toute cession par un particulier devra être accompagnée d’un certificat de bonne santé établi par un vétérinaire et datant de moins de 5 jours. Si vous souhaitez acheter ou adopter un animal, exigez que toutes ces formalités soient respectées pour votre sécurité, mais aussi pour limiter les trafics.
CHIENS DANGEREUX
01/10/2012

CHIENS DANGEREUX

Chiens dangereux 1-Les différentes catégories définies par la loi du 6/01/ 1999 -Catégorie 1: chiens d’attaque: Ces chiens ne sont pas de race, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas inscrits au livre des origines française (LOF). Ce sont les « pit-bulls », assimilables aux chiens de race Staffordshire terrier ou american Staffordshire terrier, les « bœr bulls » assimilables aux chiens de race mastiff et les chiens assimilables à la race tosa. -Catégorie 2: chiens de garde et de défense: Il s’agit des rottweilers, inscrits ou non au LOF et des chiens de race american Staffordshire terrier, Staffordshire terrier ou tosa obligatoirement inscrits au LOF. Pour les chiens qui ne sont pas inscrits au LOF (ceux-ci étant directement en catégorie 2), l’appartenance à la catégorie 1 est donc définie par des critères morphologiques et non raciaux: l’appartenance à une catégorie doit être établie par un vétérinaire et sur un chien adulte. 2-Les obligations pour les chiens de catégorie 1 ou 2: - Catégorie 1: - Interdiction de cession et d’acquisition - Obligation de stérilisation (par voie chirurgicale avec certificat vétérinaire) - Accès interdit aux transports en commun, aux lieux publics (à l’exception de la voie publique) et aux locaux ouverts au public. - Stationnement interdit dans les parties communes des immeubles collectifs. - Ils doivent être muselés et tenus en laisse par une personne majeure sur la voie publique. - Catégorie 2 - Accès possible aux transports en commun, aux lieux publics et aux locaux ouverts au public. - Mais ils doivent toujours être muselés et tenus en laisse par une personne majeure. Attention, les maires peuvent prendre des dispositions supplémentaires par arrêté municipal: il est important de s’informer de ces particularités auprès de sa commune. 3-Le permis de détention : La détention des chiens des catégories 1 et 2 est interdite : - Aux mineurs (- de 18 ans) - Aux majeurs sous tutelle (sauf autorisation du juge des tutelles) - Aux personnes condamnées pour crime ou délit inscrit au bulletin n°2 du casier judiciaire - Aux personnes auxquelles la propriété ou la garde d’un chien a été retirée pour cause de danger pour les personnes ou les animaux domestiques (dérogation possible par le maire si cette décision date de plus de 10 ans, en fonction du comportement du demandeur)   La détention des chiens des catégories 1 et 2 est subordonnée à la délivrance d’un permis de détention par le maire de la commune où le détenteur de l’animal réside. La délivrance de ce permis est subordonnée à la production de: - L’identification du chien - La vaccination antirabique du chien, en cours de validité - Une assurance qui garantit la responsabilité civile du détenteur du chien pour les dommages causés aux tiers par l’animal (y compris aux membres de la famille) - La stérilisation des chiens mâles et femelles de catégorie 1 - L’obtention, par le détenteur du chien, de l’attestation d’aptitude - L’évaluation comportementale Si le chien n’a pas atteint l’âge auquel cette évaluation doit être réalisée, il est délivré un permis provisoire à son détenteur (le propriétaire du chien, ou la personne qui en a la garde en permanence). La vaccination antirabique et l’assurance doivent être communiquées à la mairie tous les ans et l’évaluation comportementale à chaque fois que sa validité arrive à son terme (ceci est défini à chaque évaluation). 4-L'attestation d'aptitudes : Son objectif est de sensibiliser les propriétaires sur le développement des chiens, leur éducation, la prévention des accidents, le dépistage des troubles comportementaux. Les structures qui auront la charge de délivrer cet enseignement et l’attestation d’aptitude qui le sanctionnera, ne sont pas définies pour l’instant. On peut penser que cette attestation sera certainement délivrée après une formation théorique assurée par un club canin, un éducateur, un dresseur ou un vétérinaire. Le détenteur provisoire du chien (garde pour les vacances par exemple) n’est pas soumis à l’obtention de cette attestation. 5-L’évaluation comportementale : Elle est réalisée par un vétérinaire inscrit sur une liste à la Direction des Services vétérinaires, liste qui doit être communiquée par le maire de la commune ou réside le propriétaire du chien. Elle classe le chien selon une échelle de dangerosité allant de 1 à 4. Elle précise les contextes exigeant des précautions particulières, les mesures appropriées pour éviter les accidents, les catégories de personnes à maintenir éloignées du chien, et définit le délai au terme duquel l’animal devra à nouveau être évalué. Elle ne décide rien, mais fournit au décideur (maire, préfet ou juge) les éléments qui lui permettront de prendre des décisions argumentées. L’autorité qui a demandé l’évaluation en reçoit une copie, et elle reste la seule à prendre des décisions et à vérifier leur mise en œuvre. Le prix de cette évaluation est fixée librement par le vétérinaire, son règlement étant à la charge du propriétaire ou du détenteur permanent du chien. Cette évaluation comportementale permet de définir le danger potentiel d’un chien en particulier. 4 niveaux de risques sont définis : - Premier niveau : pas de risque de dangerosité - Deuxième niveau : Danger faible pour certaines personnes ou dans certaines situations - Troisième niveau : Dangerosité critique pour certaines personnes ou dans certaines situations - Quatrième niveau : Dangerosité élevée pour certaines personnes ou dans certaines situations En fonction de niveau défini pour le chien concerné, le vétérinaire pourra proposer des mesures préventives et un suivi. L’évaluation devra être renouvelée : - Trois ans après la première évaluation pour les niveaux 2 - Deux ans après la première évaluation pour les niveaux 3 - Un an après la première évaluation pour les niveaux 4 Lorsque le chien atteint un niveau 4, le vétérinaire peut informer le propriétaire ou la personne qui s’occupe du chien, de l’intérêt de placer l’animal dans un lieu de détention approprié ou de faire procéder à son euthanasie. Échéances de mise en conformité de l’évaluation comportementale: - Les chiens de catégorie 1 et 2 doivent subir une évaluation comportementale entre 8 et 12 mois d’âge. - Les propriétaires de chiens de catégorie 1 ont jusqu’au 21/12/2008 pour faire procéder à l’évaluation de leur chien. - Les propriétaires de chiens de catégorie 2 ont jusqu’au 21/12/2009 pour faire procéder à l’évaluation de leur chien. - Les propriétaires de chiens des catégories 1 et 2 ont jusqu’au 21/12/2009 pour obtenir le permis de détention. - Pour être valable juridiquement, une évaluation comportementale doit avoir été demandée par le maire du lieu de résidence du chien: la demande est nécessairement écrite et signée de ce dernier, elle doit désigner précisément le chien par son identification. - Le maire doit communiquer la liste départementale des vétérinaires réalisant les évaluations. 6-Bases réglementaires et liens : Art. L211-11 à L211-28 du code rural (loi 2008-582 du 20 juin 2008) Art. R211-3, D211-3-1, R211-5, D211-5-2, R211-6, R211-7 du code rural Loi 99-5 du 6 janvier 1999 Arrêté du 27 avril 1999 Arrêté du 29 décembre 1999 Décret du 4 septembre 2008-12-05 Pour toute information consulter le site www.legifrance.gouv.fr  
IDENTIFICATION
01/10/2012

IDENTIFICATION

Identification L’identification est obligatoire car elle permet aisément d’associer l’animal aux documents sanitaires. De même, il est conseillé de toujours voyager avec le carnet de vaccination à jour, ne serait-ce qu’en cas de besoin au cours du séjour. Les aéroports français exigent toujours cette formalité, notamment dans le but de ne pas voir revenir un animal dans leurs services pour non-conformité. En France, depuis le décret du 28 août 1991 suivi de l’article 276-2 du Code Rural, l’identification des chiens et des chats est obligatoire : - Pour tous les chiens de plus de 4 mois nés après le 6 janvier 1999 - Pour tous les chats de plus de 7 mois nés après le 1er janvier 2012 Pourquoi faire identifier votre animal C’est une obligation légale Cela permet de le retrouver plus facilement s’il est perdu C’est un moyen supplémentaire de dissuasion face au risque de vol C’est une meilleure garantie de la santé du chien lors de son achat Cela permet de renforcer le contrôle du commerce de chiens et de chats De plus, l'identification de votre animal est légalement obligatoire dans les situations suivantes : - Pour tous les chiens de plus de 4 mois ((Loi N°99-5 du 6 janvier 1999). - Pour tous les chats de plus de 7 mois nés après le 1er janvier 2012.    - Lors de tout changement de propriétaire ou avant toute cession à titre gratuit ou onéreux. - Lorsqu'un animal transite par des établissements d'élevage ou de vente. - Lors de séjour dans les campings, les pensions ou les centres de vacances. - Lorsque l'animal est présenté dans les concours et expositions. - Par ailleurs, pour les animaux vaccinés contre la rage, le certificat de vaccination antirabique n'est légalement valable que si l'animal est identifié. Méthodes d'identification L’identification peut se faire par tatouage (arrêté du 30 juin 1992 modifié par l’arrêté du 2 juillet 2001) ou par radiofréquence (puce électronique implantée sous la peau) (arrêté du 2 juillet 2001).    La puce électronique est un petit cylindre d’une dizaine de millimètres en matériau biocompatible qui va remplacer progressivement le tatouage à l’encre des animaux de compagnie. Placée sous la peau du cou par une injection indolore réalisée par un vétérinaire, sans anesthésie, la puce électronique permet grâce à un code à 15 chiffres d’identifier les animaux de compagnie « ad vitam aeternam ». La lecture du numéro de la puce électronique se fait ensuite à l'aide d'un lecteur que l'on passe au niveau de l'encolure et qui va "lire" la puce. Nombreux sont encore les chiens et les chats à l’intérieur du territoire français qui échappent à la règle, mais cette identification s’avère essentielle dès lors que l’animal quitte le territoire aussi bien vers l’étranger que vers un département ou un territoire d’outre-mer. Pour voyager au sein de l’Union européenne, l’animal doit obligatoirement disposer d’une identification par puce électronique. Attention : Les animaux identifiés par tatouage avant le 03 juillet 2011 pourront continuer à voyager au sein de l’UE pourvu qu’il soit clairement lisible. Concernant les mouvements avec un pays autre que membre de l’UE, les exigences varient : la plupart des pays acceptent les deux techniques alors que certains pays exigent l’identification électronique. Documents d'identification Les documents d’identification (carte de tatouage ou d’identification électronique) devront être présentés aux postes de contrôle. Les postes douaniers peuvent vérifier l’identification électronique à l’aide d’un lecteur norme ISO.   Cette mesure d’identification est également régie par le règlement européen CE n° 998/2003. Ce règlement concerne les conditions de police sanitaire applicables aux mouvements non commerciaux d’animaux de compagnie et stipule dans l’article 4, que jusqu’en 2012, les chiens et les chats sont considérés comme identifiés s’ils sont porteurs : - D’un tatouage clairement lisible - D’un système d’identification électronique (transpondeur) Lorsque ce transpondeur n’est pas conforme à la norme ISO 11784 ou à l’annexe A de la norme ISO 11785, le propriétaire ou la personne physique qui assume la responsabilité de l’animal de compagnie doit, lors de tout contrôle, fournir les moyens nécessaires à la lecture du transpondeur. Quelque soit le système d’identification des animaux, il doit être accompagné de l’indication des données permettant de connaître le nom et l’adresse du propriétaire de l’animal. Après la période de transition, seule l’identification électronique sera acceptée en tant que moyen d’identification. Attention ! Que votre animal soit identifié par puce électronique ou tatouage, n’oubliez pas de signaler tout changement d’adresse, de téléphone ou encore de propriétaire. Ainsi, vous retrouverez votre animal plus facilement en cas de perte ou de fugue de votre animal. Pour les chiens, renseignez-vous auprès de  la Société Centrale Canine : http://scc.asso.fr/ ou de la Société d’Identification Electronique Vétérinaire (SIEV) : https://www.siev.fr/ Pour les chats : Fichier Félin National http://fnf.fr/ ou SIEV.
12